Békés en Martinique, Guadeloupe, la Réunion : comment les familles d’esclavagistes font aujourd’hui la pluie et le beau temps dans les îles, en étant les maîtres de tout et de tous

Laisser un commentaire