Y a t-il une explication (ou plusieurs) à la défense, active, du colonialisme/racisme par certains (tant) en France, notamment sur les réseaux sociaux ?

C’est une question qu’il est légitime de se poser, à la vue de la pluie de commentaires, par lesquels tant essayent de justifier le, colonialisme, français, le racisme, le Code Noir, l’esclavage. Avec les sujets d’actualité récents, il est facile de trouver, suite aux publications, sur les sites, les pages dédiées sur les réseaux sociaux, ces rafales de commentaires, propulsés par des individus sincères ou peut-être aussi par des individus rémunérés (notamment celles et ceux qui ont de faux comptes), avec les mêmes arguments : il faut prendre en compte le contexte, il ne faut pas faire d’anachronisme, le Code noir est un « progrès » par comparaison avec son néant (les esclaves sont censés avoir des droits et les maîtres, des devoirs). Des personnes raisonnables pourraient se demander : mais comment dans ce pays dont ces individus osent même se réclamer des Lumières peut trouver autant de défenseurs du colonialisme/racisme/esclavage ? Ce serait oublier qu’il y a une Histoire vivante, avec, les descendants des esclaves, comme il y a les descendants des esclavagistes, de ces familles qui ont construit leur fortune, notamment immobilière, grâce à ce « droit », ces commerces. En 2020, il y a des milliers de descendants de ces enrichis, par de tels moyens. Et, beaucoup, au lieu de renier leurs ancêtres, estiment devoir les défendre. Comme si, en Allemagne, des descendants de criminels nazis défendaient le grand-père, l’arrière grand-père. Sauf que, nous le savons, il y en a. Beaucoup. Et heureusement aussi, beaucoup qui n’accepteront jamais d’admirer et honorer ce membre de la famille qui s’est déshonoré. Pour impressionner leurs opposants, ils osent utiliser tous les arguments. Par exemple, les critiques de cette Histoire seraient « anti-France », comme si soutenir de telles pratiques était être « pour-France ». Or nous savons qu’il s’agit là d’une prétention sans fondement et scandaleuse : ces personnes SE SONT SERVIES de la France, du droit de leur temps, pour faire honte à notre pays, pour le salir, par leurs actions, leurs décisions. Aussi, lorsque vous êtes confronté(e) à ces individus, il faut aussi les contredire sur cette prétention à représenter, être, LA France. Les autres explications résident dans ce narcissisme, de « supériorité », fondement du racisme, ce que peu osent clairement exprimer (mais sur les réseaux sociaux, vous trouvez les cas les plus graves). Certains « Français » semblent sortir de la cuisse de Jupiter. Et, comme un Goebbels, il suffit de les voir en personne pour rire…

Laisser un commentaire