One Reply to “George Floyd : l’imprégnation de l’état d’esprit commun (blanc) aux Etats-Unis par le suprématisme/racisme, la condition de possibilité d’un tel crime”

Laisser un commentaire