Robespierre/Révolution Française : un manuel Hatier d’Histoire-Géographie expose une erreur grossière et la propagande permanente contre lui

Ce sujet a été discuté au sein d’un groupe Facebook, consacré à « l’Incorruptible, Maximilien Robespierre« . Dans ce manuel scolaire Hatier, utilisé par des classes de 4ème, dans le système scolaire français actuel, le professeur (la professeure) et les élèves se voient imposer, concernant la Révolution Française, et, singulièrement, Robespierre, une erreur grossière

Est-ce l’expression d’un mépris ou pire, de la haine bien connue, le concernant, qui a conduit l’auteur ou les auteurs de cette séquence, de cette partie, a lui ôté la vie un an avant la date réelle de son assassinat ? ! Le voilà également « chef du gouvernement révolutionnaire », ce qui est factuellement faux, puisqu’il n’en avait ni le titre, ni la fonction (que lui aurait conféré un soutien majoritaire, durable). Il ne met donc pas « en oeuvre les principales mesures de la Terreur », puisqu’il était, au contraire, extrêmement inquiet quant au risque de crimes de ce processus (qui, selon nous, le visait dès le départ), ce qui l’a conduit à vouloir faire contrôler les décisions du comité de sûreté générale, par le bureau de police générale. Au lieu d’avoir voulu la création de ce bureau pour faire condamner et exécuter, Robespierre a, au contraire, demandé et obtenu cette création pour que ce bureau puisse annuler des condamnations à mort !

Comme on peut le voir avec la copie des 2 pages du manuel ci-dessous, l’enseignement de cette partie de l’Histoire de France, si complexe, si centrale, au regard de ses effets postérieurs, de son importance dans le présent de notre Histoire, ne peut pas être sérieusement effectué avec des élèves de 4ème, et, tel quel, ne l’est pas. En outre, il est clair que les rédacteurs sont assez hostiles aux vrais révolutionnaires, puisque, outre ce qu’ils écrivent sur et contre Robespierre (une bouillie, en quelques lignes), ils consacrent une partie d’une page aux « noyades de Nantes », lesquelles, si elles doivent être aussi connues que les autres faits de la période 1789/1799, n’ont aucune légitimité à occulter d’autres faits tout aussi importants.

Sont disponibles sur ce site plusieurs notes, avec des émissions consacrées, à la Révolution, à Robespierre. Nous en reproduisons une

Laisser un commentaire