Quand la série américaine « New York Unité Spéciale » racontait l’affaire Epstein, 8 ans avant

Dans la 12ème saison de cette série, l’épisode 15, intitulé « Au-dessus des lois » (et non « la doublure ») est une transposition (malgré l’avertissement que l’histoire est une pure fiction…) de l’affaire Epstein. Comment les scénaristes de cet épisode ont-ils pu connaître l’affaire, dans ses principes, dans ses caractéristiques ? Il faut dire que, avant 2010, Epstein a été arrêté, mais a bénéficié d’un extraordinaire et scandaleux accord avec la Justice. C’est ce qui lui a permis de sévir pendant 10 ans de plus. Qui bénéficie de tels arrangements, accommodements, « privilèges » ? Les plus fortunés. C’est l’un des faits de ce racisme social : d’un côté (cf les notes précédentes), la criminalisation de la pauvreté, de l’autre, l’impunité, par l’usage de principes du droit, soumis à la force de l’argent. La question est donc : comment pendant près de 10 ans la Justice (police et justice) américaine a t-elle pu fermer les yeux sur les agissements criminels d’Epstein (et de ses amis) et finalement agir uniquement quand la vérité a été socialement imposée, par des publications d’un journal de Miami ? Et une fois qu’elle l’a arrêté, réussir le tour de force de permettre son assassinat en prison ? C’est une nouvelle preuve de la soumission de la Justice aux Etats-Unis à la puissance financière et politique.

Laisser un commentaire