Haïti, 1937 : les trois jours du massacre du Persil, et ses 20.000 assassinés – un article de Médiapart

Ci-dessous, vous trouvez un extrait, le début de cet article. Cet article est accompagné de photographies de Pierre Michel Jean

Entre le 2 et 4 octobre 1937, les villes du nord-ouest de la République dominicaine connurent le « massacre du Persil »*. Sur ordre de la dictature de Trujillo, les immigrés et ressortissants haïtiens sont traqués puis tués à l’arme blanche par les soldats dominicains. Selon certains historiens, plus de 20 000 Haïtiens ont péri. Quelques mois après l’ignominie, les présidents Sténio Vincent (Haïti) et Rafael Trujillo (République dominicaine) trouvent un arrangement et évitent à la République dominicaine des sanctions diplomatiques et régionales. Plus de huit décennies plus tard, ce génocide, connu sous le nom de « massacre du Persil », n’est toujours pas reconnu par l’État dominicain, alors que meurent les derniers survivants.

L’article expose une série de portraits et de photographies historiques.

Laisser un commentaire