Le Grand Débat National à venir : l’occasion de préciser des idées, de faire entendre des arguments, de vérifier la « volonté de dialogue », etc

Evidemment, sur un tel sujet, comme sur tant d’autres, le scepticisme français est immédiat, dominant, et comment ne pas le comprendre ? La mémoire historique est peu favorable, avec de telles « promesses ». Quoiqu’il en soit, il est évident qu’il faut aller vers ce débat pour se faire entendre, et pour s’expliquer. C’est que les meilleures intentions du monde ne suffisent pas. Il faut et se justifier et vérifier, par le débat, que ce qui est suggéré est vraiment possible. Beaucoup l’est. La plateforme ouverte par le CESE est restée inconnue de la majorité. Et c’est presque à la fin de la période de consultation du CESE que les médias en ont parlé. Autrement dit, la dite consultation ne vaut presque rien, d’autant que les obsessionnels de la Manif pour tous ont pollué cette consultation. Les quatre thèmes ouvrent à tous les sujets. Il est important de répondre à ces questions/thèmes et d’archiver les, vos, réponses. Il faut, en effet, prouver que vous avez fait telle ou telle proposition, si on devait constater qu’elle avait été volontairement occultée.

Pour rappel, les questions/thèmes sont :

 Comment mieux accompagner les Français dans leur vie quotidienne pour se loger, se déplacer, se chauffer ?

Comment rendre notre fiscalité plus juste, plus efficace, plus compétitive et plus lisible ?

Comment faire évoluer la pratique de la démocratie et de la citoyenneté ?

Comment faire évoluer l’organisation de l’Etat et des services publics pour les rendre plus proches des Français et plus efficaces ?

Si la dite consultation devait être formelle, une « comédie », il sera temps de le dire, de dénoncer l’état de fait, et de s’appuyer sur les propositions et les débats pour avancer, malgré tout. Ici, nous ferons connaître des propositions.

Laisser un commentaire