Comment l’apprentissage de la langue arabe pourrait être un danger en France ? Des fous imaginent qu’en parlant arabe, ils deviennent…

Avec l’extrême-droite, la machine à réaction(s) fonctionne à plein, tous les jours. Vide de toute pensée originale, spécifique, positive, elle se retrouve tout entière dans la réaction, à la vie du monde. Ils sont donc aux abois et à l’affût, attendant qu’une proie tombe entre leurs pattes pour se déchaîner. C’est ce qui vient, encore et encore, une nouvelle fois, de se produire, avec l’annonce que la langue arabe allait être enseignée dans les écoles de l’Education Nationale. Etonnement : ce n’était pas déjà le cas ? et pourquoi ? Pourquoi une langue parlée dans le monde pourrait-elle être ainsi occultée, ou pire ? Pourtant, dans les faits, la langue arabe n’est pas du tout présente dans l’Education Nationale. Pour les Etats arabes qui sont alliés à la France, cette situation les interpelle t-ils ? Donc, le fait de substituer un enseignement, justifié, à une absence d’enseignement, injustifiée, fait donc rentrer « les choses dans l’ordre ». Mais pour les racistes obsédés par les Arabes et l’Islam, le fait d’enseigner l’arabe supposerait que celles et ceux qui vont être formés à, vont devenir comme, vont être conditionnés à. Mais d’où vient cette idée absurde qu’une langue enseignée conditionne et fait changer l’être, qui passerait ainsi de « français » à « arabe » ? Ne serait-ce pas de la langue anglaise, archi-dominante, contre laquelle nos vociférateurs en chef n’ont rien à dire ?

Laisser un commentaire