Le présent et l’avenir de « Les Jours » : Raphaël Garrigos répond à quelques questions

Les réponses de Raphaël Garrigos sont en gras.

  • pourquoi le site les Jours est-il mono-logique, avec des articles/textes liés à des fictions/thèmes, sans alternance (avec des articles de ce type, des articles classiques, et pour certains accessibles, sans abonnement) : Disons que c’est l’idée que nous avons eue et qui est à l’origine des Jours: des sujets agrippés dans l’actualité et que nous ne lâchons pas. L’envie de départ est de ne pas tout faire mais de bien faire ce que nous faisons. Par ailleurs, les premiers articles de nos obsessions sont accessibles gratuitement rapidement.
  • pourquoi vous ne proposez pas de soirée-débat et de vidéos, comme Médiapart ? : Nous avons fait, pas plus tard que jeudi dernier, un débat en vidéo et en direct. C’est déjà le troisième numéro d’une soirée en vidéo live que nous comptons poursuivre, mais bien sûr sans copier Mediapart.
  • est-ce que votre rédaction accepte de recevoir des propositions de sujet, et si oui, comment ? : Evidemment, sur cette même adresse mail! Réponse assurée (même tardive) – contact@lesjours.fr
  • sur certains sujets, vous ne proposez pas d’entretiens réguliers avec des intellectuels ou des citoyens engagés, pourquoi ? : Les intellectuels et citoyens engagés nourrissent nos articles où nous les citons régulièrement. Les entretiens questions/réponses sont rares, mais pas absents (cf l’interview récente de Renaud Van Ruymbeke)
  • la mise en forme du site est perfectible. Vous pensez la faire évoluer ? : Notre maquette est perfectible mais inédite dans la presse! Nous sommes sur internet, et nous améliorons donc Les Jours en permanence, au fil des observations de nos abonnés et des nôtres
  • Médiapart a vraiment décollé avec la publication d’enquêtes, d’intérêt général/national. Souhaitez-vous aussi être dans un tel rôle ou non ? : Le scoop ne se décrète pas: il est une des formes d’expression du journalisme, c’est donc tout naturellement que nous tendons à multiplier encore nos révélations, déjà fréquentes (Les Revenants, L’empire, Le plan D, Intox au Levothyrox, La fête du stream…)
  • votre rédaction pourrait-elle être ouverte à des blogueurs, que ce soit en tant qu’auteurs de, ou en tant qu’interlocuteurs, réguliers ? Il existe des blogueurs qui ont des blogs avec des audiences très importantes. Exemple : Olivier Berruyer, les Crises : La participation éditoriale des lecteurs est une grande préoccupation des Jours: nous n’avons pas de commentaires sous les articles, c’est voulu, mais nous réfléchissons à une forme de participation qui ressemble aux Jours (et pas forcément au Club de Mediapart)

Laisser un commentaire