La survalorisation des uns, la dévalorisation des autres

Si, dans les rapports humains, ces phénomènes, psychologiques, sociaux, politiques, sont anciens, ils sont à la fois, divers, complexes, et évolutifs. Par exemple, dans l’Antiquité (connue), le « racisme » est un phénomène inconnu, mais pas le « racisme social », qui a déjà pris corps dans différentes communautés, et notamment avec Rome, puis l’Empire Romain. Hélas, postérieurement, le racisme social va se dédoubler en racisme, sous l’influence de plusieurs causes, conditions, dont l’ouvrage « Du Racisme Social en Europe, et par extension dans le monde », parle particulièrement, précisément. Ce site donnera à lire des extraits de cet ouvrage, dans sa seconde édition, et va traiter de l’actualité de ce « racisme social », par lequel des prétendus meilleurs visent de prétendus êtres de moindre valeur.

Laisser un commentaire